Title

Timing of Hexagenia (Ephemeridae: Ephemeroptera) mayfly swarms

Document Type

Article

Publication Date

2006

Publication Title

Canadian Journal of Zoology

Volume

84

Issue

11

First Page

1616

Last Page

1622

DOI

10.1139/z06-169

Abstract

Although degree-days can be used to determine when insect emergence begins, peak swarming events in species that exhibit extended emergence periods are difficult to estimate. With the aid of logistic regression, we estimated the probability of adult mayfly swarms (≥50 individuals/m2), occurring on any given night in western Lake Erie, using meteorological data. We sampled adult Hexagenia Walsh, 1863 from 2130 (sunset) to 2300 on 18 dates in 2000 (2 June – 18 July), with the largest numbers retrieved between 13 June and 2 July. Water temperature (20 °C) was the cue to the onset of swarming (subimagos). Highest mean (±SE) density of all Hexagenia adults (subimagos and imagos) was 24 740 ± 8 757 individuals/m2. Overall, 10-fold more imagos (mostly females) than subimagos were attracted to lights. Of the factors examined (air and water temperature, Julian day, dew point, heat index, humidity, moon phase, wind chill, wind direction, wind speed), onshore wind speed (0–9.2 km/h) on calendar dates for which the w..., Bien que les degrés-jours puissent servir à déterminer le début de l’émergence chez les insectes, il est difficile d’estimer les épisodes principaux de formation d’essaims chez les espèces qui ont une période d’émergence prolongée. À l’aide de la régression logistique, nous avons estimé la probabilité de la formation d’essaims d’éphémères adultes (≥50 individus/m2) dans une soirée donnée dans la partie occidentale du lac Érié d’après les données météorologiques. Nous avons échantillonné les adultes d’Hexagenia Walsh, 1863 de 2130 (nuit tombante) à 2300 à 18 dates (2 juin au 18 juillet) en 2000 et nous avons obtenu les récoltes maximales entre le 13 juin et le 2 juillet. La température de l’eau (20 °C) sert de signal pour le début de la formation des essaims (subimagos). La densité moyenne (±ET) maximale de tous les Hexagenia adultes (subimagos et imagos) était de 24 740 ± 8 757 individus/m2. Dans l’ensemble, 10-fois plus d’imagos (surtout des femelles) que d’imagos sont attirés par la lumière. De tous les...

Share

COinS